Ceci est une nouvelle histoire complète.
Titre : Tonton à l'école - Texte complet
Auteur : Thom69
Personnages : 3 hommes, 1 femme, 10 adolescentes
La plus jeune fille a 12 ans
Exhibitionnisme
Voyeurisme
Orgie
Oral
Pénétration vaginale
Pénétration anale

Texte envoyé le 24/07/2013
Texte publié le 24/07/2013

Creative Commons 2013 - Thom69. Certains droits réservés.

Ce texte est mis à disposition sous licence Creative Commons BY-NC-SA. Vous avez l'autorisation de le reproduire et de le diffuser librement à condition de respecter la paternité du texte et de conserver les en-têtes de l'histoire. Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de ce texte, toute modification du texte doit être distribuée sous licence identique.

Résumé :
Tonton a obtenu un rendez-vous auprès de l'école de la ville pour un entretien d'embauche. Il obtient un poste d'assistant du directeur.

Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'.
http://www.asstr.org/~Histoires_Fr/

Tonton à l'école

par Thom69

Texte complet

Arrivé à l'entrée de l'école, Tonton remarque que la cour de récréation est vide. Tout le monde est en cours. Un homme d'une cinquantaine d'année, cheveux court avec lunettes vient à sa rencontre.

« Vous êtes sans doute Tonton Grossebite, entrez donc, je suis le directeur de l'école »

Les deux hommes se serrent la main.

« Suivez-moi dans mon bureau » dit le directeur.

Tonton suit le directeur, ils pénètrent tout deux dans le bureau.

« Assoyez-vous, dit le directeur. Voilà je suis Monsieur Grosdard, je dirige cette école de jeune fille et je sais que vous cherchez du travail.

– En effet répond Tonton.

– Ce sont des filles de l'école qui m'ont parlé de vous. J'ai un poste pour vous, un poste d'homme à tout faire. Il s'agirait d'aider les professeurs dans leurs tâches quotidiennes, de surveiller et aider les élèves et quelques travaux administratifs.

– C'est dans mes cordes. Je dois vous envoyer un CV ?

– Inutile vous êtes engagé. Ah je tiens à vous dire que les professeurs et les élèves ont des activités assez « spéciales ». Nous tenons à éduquer l'esprit de nos filles mais aussi leur corps. Venez je vais vous présenter aux autres professeurs.

Tonton fit le tour de l'école, c'était une petite école avec 4 salles de classes, un gymnase, une petite bibliothèque, un espace de jeux et une cour de récréation avec toboggans et balançoires.

Il y avait en plus du directeur, 5 professeurs : 2 hommes et 3 femmes.

Pour sa première journée Tonton décida sur les conseils du directeur d'observer comment travail les professeurs. Il s'assit au fond de la classe de Mademoiselle Beauptitcul qui donnait un cours de mathématiques. Les élèves étaient attentifs sauf la petite Karine qui regardait sans cesse Tonton. Tonton remarqua que Karine lui montrait sa chatte. Mademoiselle Beauptitcul intervint :

« Bien puisque les maths n'intéresse pas notre chère Karine voyons si son intérêt pour Tonton en vaut la peine. Approchez cher Tonton »

Tonton se leva et s'approcha de Karine. La professeure ordonna à la jeune fille de se lever et de retirer sa jupe et sa culotte. Karine se retrouva à moitié nue au milieu de la classe. Mademoiselle Beauptitcul déboutonna la braguette de Tonton et sortit la bite de notre héros.

Les autres fillettes eurent un mouvement de recul, elles étaient impressionnées par la taille de l'engin.

« Ne soyez pas effrayez dit la professeure. Quand on sait s'en servir il n'y a aucune raison que ça face mal »

Karine se mit à genoux et avec l'aide de Mademoiselle Beauptitcul elle enfonca la bite de Tonton dans sa bouche.

« Voilà, c'est bien dit la professeure, appliques toi, suces le comme une reine. C'est bon continue, oh oui tu sais y faire ma chérie » Après une bonne fellation, Tonton retira sa queue et Karine se mit debout, jambes écartées et mains sur son bureau. Mademoiselle Beauptitcul lécha l'anus et la fente de sa jeune élève. Les autres élèves étaient très attentives. Deux d'entres elles s'approchèrent et écartèrent les fesses de leur petite camarade. Tonton pénétra Karine directement dans le trou du cul. La fillette gémissait et poussait des cris alors que Tonton la sodomisait avec entrain. Les autres filles observaient la scène, prenaient des notes et commentaient :

« Quelle belle scène dit l'une, Karine est ma meilleure amie, je suis contente de la voir se faire enculer ».

Tonton jouit sur les fesses de Karine, Mademoiselle Beauptitcul lui lécha les fesses pleines de sperme. La professeure était fière de son élève, elle décida montrer Karine aux autres classes.

Elle fit le tour de l'école. Dans chacune des classes elle écartait les fesses de Karine en disant :

« Regardez-moi le petit trou du cul de Karine qui s'est bien fait enculée »

Les élèves applaudirent et la cloche retentit, c'était l'heure de la récréation.

Tonton avait vite retrouvé la forme, était assis sur un banc et observait les filles qui jouaient à la corde à sauter, à la marelle, au chat et la souris. Il remarqua que certaines étaient cul nue.

« Ça ne se faisait pas ce genre de choses avant, dit un professeur. Depuis votre arrivé elles sont devenues très coquines. »

Le professeur et Tonton entendirent des cris et virent un attroupement. Une bagarre ?

Ils se levèrent et s'approchèrent de cet attroupement. Mais ce n'était pas une bagarre ; les petites filles étaient autour de deux de leurs camarades qui s'adonnaient à des plaisirs saphiques. Les deux jeunes filles se firent jouir mutuellement et la cloche retentit, il fallait retourner en classe.

Tonton fut satisfait de cette première journée. A la sortie des élèves une dame l'aborda.

« Je suis la maman de Karine, merci pour elle. Je suis également adjointe au Maire et il aimerait vous rencontrer pour parler de la fête de l'école. Demain soir ce serait possible ?

– Bien évidemment dit Tonton. Où ça ?

– A la mairie, je viendrais vous chercher à la fin des cours.

– Très bien dans ce cas à demain soir. »

Cette folle journée s'acheva tranquillement, Tonton rentra chez lui, et après un bon repas et un bon film il se coucha.

Le Lendemain, le réveil sonna et Tonton se leva en espérant que tout cela n'ait pas été un rêve. Après un bon petit déjeuner, il s'habilla et se rendit à l'école en bus.

Dans le bus Tonton avait toujours se doute : Rêve ou réalité. Il sortit discrètement sa bite et la cacha avec un journal. Magalie une fille de l'école le remarqua.

« Et bien Tonton pourquoi tu caches ta queue ? On ne va pas te la voler. Par contre je veux bien la sucer »

Tonton se réjouit et Magali le prit en bouche et le suça durant tout le trajet.

Ils arrivèrent à l'école et Tonton remarqua une note à son nom. C'était son emploi du temps. Ce matin : Cours de gymnastique avec Monsieur Queuedebeton.

Tonton entra dans le gymnase, à l'intérieur il y avait des tapis sur le sol, une poutre, des barres parallèles, des barres asymétriques, une table de saut, des anneaux. Il vit aussi des paniers de Baskets et une cage de handball.

Les fillettes étaient habillées en chaussons et justaucorps. Elles s'échauffaient.

« Ah salut Tonton dit Monsieur Queuedebeton, approches je vais avoir besoin de ton aide, tu peux m'installer des tapis sous les barres asymétriques ? »

Tonton s'exécuta. C'était épuisant alors après son effort il s'assit sur un banc. Il regarda les jeunes filles faire leurs exercices à la poutre, puis aux barres. L'une d'entre elles étaient très douée, une gymnaste née.

« Continuez à travaillez vos mouvements dit le professeur. Alors Tonton ca se passe bien l'école ?

– Super, dit Tonton, les filles sont très gentilles et les professeurs super conviviaux.

– Tant mieux. Dis moi je vois que tu observes les filles sa te dirait qu'on se les tape ?

– Quel âge ont-elles ?

– Entre douze et quatorze ans.

Les 2 hommes s'approchèrent.

« Dites donc les filles, ça vous diraient de faires des acrobaties disons plus...sexuelles ? demanda Monsieur Queuedebeton.

– Oui crièrent en cœur les filles.

Les 2 hommes se déshabillèrent et les filles apprécièrent le corps musclé et la grosse bite de Monsieur Queuedebeton. Avec ses quelques kilos en trop, Tonton se dit qu'il devrait se mettre au sport. Mais niveau taille de bite, il n'avait rien à envier à son collègue.

Les deux hommes s'allongèrent sur les tapis et leurs bites furent prises d'assaut par les élèves. A tour de rôle, elles sucèrent leur professeur et Tonton. Les gamines se mirent entièrement à poil et Tonton et son collègue se mirent à baiser toutes ces petites salopes. Tonton remarqua à un moment que Monsieur Queuedebeton était allongé sur le dos avec la petite Vanessa, treize ans à califourchon sur lui en train de se prendre sa bite dans la chatte. Tonton se leva, écarta le cul de la fillette et enfonça sa queue dans son anus.

« Regardez les filles, dit Maeva, Vanessa se fait prendre en double !

– 2 bites, rien que pour elle, la chance qu'elle a !

– Une dans la chatte et une dans le cul, mmmm que ça doit faire du bien.

Les coups de bites des deux hommes étaient si bons que Vanessa s'évanouit après avoir poussé un hurlement de plaisir.

Les cris avaient attiré les autres professeurs et quelques élèves. En quelques secondes la salle de gym fut transformée en véritable partouze. Ça baisait dans tous les coins.

Des filles se faisaient baiser sur les tapis de sols. Une fille allongée sur la poutre se faisait gouiné par une professeure. Suspendue aux anneaux, une fillette se faisait baiser par le directeur. Une autre en position sur les barres parallèles, se faisaient sodomiser dans une position assez acrobatique.

Pendu par les jambes aux barres asymétriques une autre gamine, léchait la chatte de Mademoiselle Beauptitcul.

La partouze se termina dans une explosion de sperme et de cris de jouissance.